Faites Facebook

Faites Facebook

dix 29 | Isa Colli

Facebook est devenu un phénomène dans le monde entier. Les jeunes, les vieux et même les enfants sont tous connectés. Le réseautage social est un moyen intéressant de se faire des amis, de rester en contact, de s'exprimer, de partager ses émotions, mais il a aussi un visage négatif et dangereux caché.

Les premiers en danger sont les adolescents car ils sont nombreux et les plus actifs dans ce réseau social le plus utilisé au monde. Ils sont donc les premières victimes potentielles. Ils peuvent subir du harcèlement, être insultés, recevoir des images obscènes, entre autres.

Plus important encore, les adolescents partagent des sujets personnels sans se rendre compte que leur vie privée est exposée publiquement. Sans oublier que les jeunes rebelles utilisent encore les outils disponibles pour insulter leurs contacts ou pour dénigrer la réputation de leurs collègues.

Les écoles s'inquiètent de la répercussion négative des réseaux sociaux sur la vie de leurs apprenants, car l'exposition de conflits et de disputes sur le web conduit à de véritables excès, des problèmes qui n'ont pas toujours une fin heureuse.

 

Vol d'identité

Facebook est le paradis d'un voleur. Il est souvent utilisé pour le détournement de photos ou le vol d'identité. Pour faire semblant d'être quelqu'un d'autre, il suffit de créer un faux profil sur le nom de cette personne et de commencer à ajouter des «amis».

 

Pédophilie

Facebook a des aspects positifs et amusants, mais ce réseau social est malheureusement aussi risqué car il comporte un grand danger: la pédophilie. Les adolescents les plus vulnérables sont des cibles faciles pour les pédophiles et les délinquants sexuels. Quant aux statistiques des agences publiques dans plusieurs pays, elles montrent qu'une douzaine d'enfants par an sont victimes de violences sexuelles par un pédophile après une réunion sur Internet.

 

Facebook diminue la capacité de se concentrer

Beaucoup d'enfants passent plus de temps sur Facebook que de faire leurs devoirs. La nuit, après l'école, ils font leurs devoirs en naviguant sur le site. Il serait donc impossible de se concentrer entièrement sur le travail scolaire. Un récent sondage * révèle que 52% des adolescents de 13 à 17 années avouent aller à Facebook pendant leurs études. Et 35% a avoué qu'ils le font au moins 30 minutes chaque jour pendant le cours.

 

Facebook, l'ennemi des couples

Une étude a également montré que l'utilisation de Facebook stimulait la jalousie et la méfiance chez les couples. Plus une personne consacre de temps à ce site, plus elle devient méfiante envers son partenaire. Il semble que le sentiment de ne pas avoir plus d'exclusivité provoque des difficultés dans le couple. Lorsque vous révélez votre intimité, votre conjoint peut se sentir exclu ou avoir le sentiment que vous partagez plus avec vos amis virtuels qu'avec lui. Ce site est encore plus risqué qu'un site de rencontre car il peut créer une intimité virtuelle très rapidement.

 

Comment protéger les enfants contre les dangers potentiels de Facebook?

Les parents doivent parler de tout à leurs enfants, y compris Internet. Facebook est juste un autre danger que votre enfant est exposé sur le net. Cela vaut la peine de les avertir des pièges cachés et d'expliquer les outils dont ils disposent pour protéger leur vie privée sur les médias sociaux.

Avant tout, il est important de contrôler le temps d'utilisation et de surveiller l'accès.

 

* recherche: ICT Kids Online, publié par le Comité de pilotage Internet au Brésil (CGI.br)

 

Partager:

Enregistrez votre email pour recevoir
nouvelles et télécharger mon E-book gratuit.

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!